La danse comme médecine holistique ⚕

La danse comme médecine holistique ⚕

D’où vient la mal-a-die ?

Vous le savez certainement…Des mots / maux qu’on a eu du mal à dire, à exprimer. Qu’on a refoulé depuis tant d’années.

Et tout ce qui ne s’exprime pas, s’imprime dans le corps par des tensions physiques et émotionnelles.Résultat, on se fige intérieurement de plus en plus, on se sent de plus en plus crispé jusqu’au jour où ça finit par craquer 💔

La maladie (ou nos petits troubles quotidiens – mauvaise digestion – maux de tête – douleurs au dos, etc) est le signe d’une stagnation d’énergie.

La danse intérieure est une invitation à faire bouger et recirculer l’énergie 

dans votre corps, pour lui redonner sa juste place.

Remettre de la fluidité dans vos émotions.

Equilibrer vos polarités yin et yang.

Vous relier à votre dimension sacrée.

C’est une danse holistique qui vise à soigner toutes les dimensions de votre Etre,

en lien avec 7 grands principes universels (issus de la Danse de l’Etre de Fabienne Courmont) dont je parlerai pendant l’atelier du 6 octobre.

Si ces quelques mots vous parlent, je ne peux que vous inviter à me rejoindre lors 

de mon atelier découverte en direct et gratuit le jeudi 6 octobre à 20h.

“Au moment où cette formation a été proposée la guerre en Ukraine débutait et comme je suis une « enfant de la guerre » (Algérie 1958-1962) tout à rejaillit et la panique fut totale.

Je voulais prendre rendez-vous chez ma médecin pour un traitement…

Ce jour-là j’ai fait en replay la séance découverte et les peurs se sont libérées violemment. Une véritable révélation et prise de conscience que c’était là mon médicament !!! Et je n’ai pas été déçue 😃” Patricia

 » J’ai une vraie gratitude pour ce cheminement dansé…

Les larmes montent je ne saurais même pas dire pourquoi.

Mon corps te dit MERCI !” Morgane

(Témoignages de participantes du cycle de mars)



Dans la joie de danser ensemble, 

Mai-Lan 💮

PS : il y aura un replay quelques jours, sur inscription seulement.

Pour recevoir tous mes articles directement dans votre boîte mail inscrivez-vous à ma newsletter ici

Comment distinguer la voix du mental de celle de l’intuition ?

Comment distinguer la voix du mental de celle de l’intuition ?

Qui n’a pas déjà douté de sa petite voix intérieure ? 🙋‍♀️

Quand on a un choix important à faire, 

on sait tous que le meilleur moyen de faire le bon,

c’est de se connecter à son intuition et de l’écouter.

Sauf que quand l’émotionnel se mêle,

ce n’est pas UNE voix qu’on entend mais DES voix ! 😈 😇

Alors comment savoir si celle du mental ou celle du coeur ?

Comment savoir qui écouter en soi et qui s’exprime ?

📽 La réponse en vidéo !

Belle semaine à toi,

Mai-Lan 💮

Pour recevoir tous mes articles directement dans votre boîte mail inscrivez-vous à ma newsletter ici

La joie de ne pas savoir

La joie de ne pas savoir

Mes proches le savent :
J’aime savoir ce qui va se passer.
J’aime maîtriser.

Bon ok…j’aime contrôler. 🤪


Lors de ma dernière newsletter,

je vous disais que j’étais partie quelques jours en pèlerinage

à la recherche de mon nouveau lieu de vie.

J’ai pris ma voiture,

j’ai pointé une direction sur la carte et j’ai roulé.


Et devinez quoi?
🥁🥁🥁
Je n’ai toujours pas trouvé ! 😂


MAIS…

Quelque chose a changé. Et c’est tout nouveau.

Je me suis détendue de la ficelle.

J’ai lâché le résultat.

J’ai réalisé qu’en me mettant en mouvement,

j’ai retrouvé ma joie.

La joie des rencontres.
La joie de l’inconnu.

La joie de l’aventure. (#kohlanta)


La joie de rencontrer « pour de vrai » des personnes qui me suivent sur les réseaux. (d’ailleurs merci beaucoup pour tous vos messages suite à ma dernière newsletter!)

La joie de retrouver une amie, Isabelle Calkins dont je vous ai déjà parlé qui se trouvait sur mon chemin aussi pile au moment où j’y étais.


J’ai vraiment ressenti que le « bonheur était dans le voyage et non la destination ».

Pourtant cette citation, je la connais par coeur.

Mais cette fois, je l’ai vraiment réalisé.

Vous savez, cette excitation sereine de ne pas connaître la fin de l’histoire

mais d’avoir la certitude que la fin sera belle…
La certitude qu’il n’y a pas d’erreur et que tout sera juste pour soi.
Que l’on est guidé.e et accompagné.e par pleins de manières différentes.
Les rencontres, ses anges gardiens, son âme.
(Quand on arrive à écouter au delà du parasitage mental 🦟! )

Quand on ne sait pas dans quelle direction aller (peu importe le domaine de vie)

ou ce à quoi on aspire vraiment…

parfois le chemin le plus rapide, c’est d’en prendre un. Au pif. 👃

Tester, éprouver, expérimenter.

Puis réajuster.

Si je m’étais contentée de regarder les annonces sur leboncoin

et surfer de manière aléatoire sur google map en attendant que mon âme clignotte en mode gyro-phare en voyant le nom de ma future ville 🚨…

(oui j’avoue je l’ai fait 😅),

je n’aurais jamais découvert les petits villages que j’ai traversés,

discuté avec toutes ces personnes,

et surtout ressenti l’énergie différente de chaque lieu.

Car c’est bien dans le corps que tout se passe.

Le mouvement extérieur passe par un mouvement intérieur.

Alors et toi, quel mouvement vas-tu initier vers le projet qui te fais rêver ?

Mai-Lan

Pour recevoir tous mes articles directement dans votre boîte mail inscrivez-vous à ma newsletter ici

Partir sans but. (Mon pélerinage à la recherche de mon lieu de vie)

Partir sans but. (Mon pélerinage à la recherche de mon lieu de vie)

J’ai commencé un pèlerinage.
A la recherche de mon nouveau lieu de vie.

Marre d’attendre que l’annonce miraculeuse tombe du ciel sur le boncoin.

Surtout que pour être franche,

je crois que la vie me réserve quelque chose que je n’aurais pas imaginé.

Mon mental a une vision trop étriqué de ce que je pourrais vraiment avoir.

J’ai compris que je devais me mettre en mouvement pour le trouver
(ça tombe bien, j’en ai fait mon métier, elle est pas drôle la vie ?!)

Hier j’ai pris ma voiture en pointant une direction sur la carte

et je me suis arrêtée en route.
Avec un objectif : me laisser guider par les signes

et les rencontres et en lâchant prise sur le résultat (le plus dur).

J’ai sympathisé avec des commerçants,

je les ai questionnés sur comment ils se sentaient dans la région.

Et puis mes pas m’ont arrêté chez un antiquaire tibétain.
On parle de nos voyages en Asie, en particulier au Ladakh.
J’y suis restée au moins 1h30 si ce n’est pas 2 heures !

Il m’avoue se confier rarement à ce point mais qu’il sent que je suis ouverte.

Il m’offre alors une petite amulette de protection qui vient directement du Tibet

et me parle d’un lieu sacré à quelques kilomètres de L’Isle sur La Sorgue.

Un ermitage où vivait un jeune ermite, Saint Gens, qui a guérit beaucoup de personnes

et qui aurait percé une source dans la roche.

Une source miraculeuse (qui sort d’une yoni !)

Demain, je repartirai en poussant un peu plus loin mes recherches dans la Drôme Provencale.

Pour l’instant, je n’ai rien de concret, mais je peux juste constater que parfois,

il suffit de se mettre en mouvement pour faire bouger les choses.

Hier, j’ai eu pleins de jolies clins d’œil.

N’est-ce pas « aide-toi et la vie t’aidera » ?
Et non l’inverse.

Alors, si vous aussi,

vous vous sentez bloqués dans un domaine,

parfois le mieux,

c’est de faire un premier pas.

Poser une acte clair.

Amorcer le mouvement.

Et laisser la vie se charger du reste.

(Comme j’étais seule, j’ai dansé à la fameuse source miraculeuse...)

Mai-Lan

Pour recevoir tous mes articles directement dans votre boîte mail inscrivez-vous à ma newsletter ici

Libérer sa parole pour prendre sa place

Libérer sa parole pour prendre sa place

A l’école, j’étais catégorisée dans la case des « bavardes ».

Je parlais beaucoup et fort. 

Mon frère et ma soeur me demandaient souvent « mais pourquoi tu cris ? »  

Je n’avais pas l’impression de crier, juste de m’exprimer ! 😅  

Mais avec le recul, je sais que si je parlais fort, c’est que j’avais des choses à dire et que c’était le seul moyen que j’avais trouvé pour me faire entendre.  

Et puis avec le temps, j’ai appris à me taire, à rester discrète, étouffer ma voix, à m’effacer. J

‘ai refoulé mes émotions, gardé ma colère.

Je sentais que j’avais des choses à dire, mais à force de les retenir, elles ne pouvaient plus sortir.   Pendant longtemps, j’ai observé les personnes qui savaient prendre leur place, exprimaient leurs opinions et leurs émotions et je les admirais.  

Quand j’ai découvert les conférences, je me disais « whaou j’aimerais tellement être à l’aise en public et pouvoir toucher les gens à ma manière, mais ce n’est pas pour moi, je suis trop timide, je ne m’exprime pas assez bien et je ne suis pas assez intéressante (etc. 😅) « .  

Sauf que la vie en a décidé autrement : après ma formation en coach PNL, j’ai suivi une formation de formateur, soit apprendre à transmettre à un groupe, soit parler en public !   

Me suis dit « à mon avis c’est pas mon truc mais bon pourquoi pas… »  

Et bon bah…j’ai kiffé !!! Je me suis découverte une nouvelle passion : la transmission. (dans le package, j’avais nourri la croyance que je n’étais pas pédagogue 🙄).    

En 2017, je choisis de tenter ma chance lors d’un concours de conférenciers pour être sur scène lors d’un évènement « la journée de l’audace ». Parmi la centaine de candidatures et suite à des votes sur Facebook, je me retrouve parmi les 10 personnes sélectionnées ! 🤩🤩🤩  

Pour nous préparer, nous avions la possibilité de nous faire coacher par des coachs renommés en prise de parole en public. C’est là que j’ai rencontré Isabelle Calkins, qui m’a permis de libérer ma parole, de faire sortir ce que j’avais au plus profond de moi, de transmettre MON message.  

Il se trouve que deux semaines avant mon intervention sur scène, nous nous sommes retrouvées en Thailande pour un stage avec des éléphantes. Une expérience qui a bouleversé notre vie… et ma conférence…que j’ai déchiré une semaine avant l’évènement. 😱  

Isabelle m’a donc soutenue dans la réécriture de ma conférence en 3 jours. J’étais en flippe total, je crois que personne n’a écris une conférence format TEDX en 3 jours ! Je me sentais incapable de monter sur scène.  

Mais je l’ai fait parce que mon besoin de toucher les gens était plus fort ! Voici le résultat avec ma conférence « Mon mental m’a trompé ».

Mai-Lan

Pour recevoir tous mes articles directement dans votre boîte mail inscrivez-vous à ma newsletter ici

Pin It on Pinterest