Lâche les armes, ramasse les fleurs 🌺

Lâche les armes, ramasse les fleurs 🌺

Depuis petite et de par mon histoire,

je me suis forgée une carapace : celle de la guerrière (pacifique).

J’ai toujours cru que pour obtenir ce qu’on voulait,

il fallait se battre, s’endurcir pour ne pas se faire écraser,

pour ne pas qu’on me manque de respect.

J’étais tellement innocente et naïve

que inconsciemment, pour me protéger,

j’ai développé mon armure sous la forme d’une certaine rigidité,

et d’une certaine agressivité.

J’ai même pratiqué le kungfu pour apprendre à me défendre…

Tout en moi se sentait en insécurité.

Les « autres » me décevaient tôt ou tard.

J’étais intransigeante dans mes relations,

prête à dégainer le sabre à tout instant.

J’étais enfermée dans ma rigidité, mon perfectionnisme dans tous les domaines de ma vie.

Et je savais que cette armure devait craquer un jour.

Quand j’ai découvert la Danse de l’être avec Fabienne Courmont,

en faisant bouger mon corps, j’ai fait bouger les énergies bloquées en moi.

Et l’armure a commencé à se fissurer.

Jusqu’au jour où j’entends ce message :  

« Lâche les armes, ramasse les fleurs » 🌺

Et j’ai compris.

Que je m’étais identifiée à cette armure.
Or, ce n’était pas moi.
J’étais celle DERRIERE l’armure.

Cette armure protégeait ma grande sensibilité et ma grande vulnérabilité.

En ayant conscience de cela, je me suis dit qu’il était temps.

D’oser lâcher les armes et de contacter la force de ma vulnérabilité.

De trouver la sécurité dans mon corps et mon être,

plutôt que dans une personne ou une situation extérieure.

La danse intuitive a été indéniablement une aide précieuse sur mon chemin.

Progressivement, j’ai laissé plus de place à mon énergie yin (féminine).

Mon Yang est alors venu davantage en soutien plutôt qu’en protection.

Une nouvelle harmonie s’est faite en moi.

Si je vous partage cela,

c’est que je suis convaincue que c’est certainement le cas de beaucoup d’entre vous.

Vous sentez-vous vraiment en sécurité intérieurement ?

Ou allez-vous la chercher à l’extérieur ?

 Faites-vous de la place à vos émotions sans être submergé par elles ?

Accueillez-vous votre vulnérabilité ?

Vivez-vous les bras fermés en ayant peur « du prochain coup » de la vie ?

Ou les bras ouverts, en ayant confiance que vous saurez surfer sur les vagues de celle-ci ?

pour ma part c’est dans ma danse intérieure que j’ai tout doucement pu

remettre en circulation l’énergie bloquée dans mon corps et donc dans ma vie.

En libérant l’énergie, j’ai libéré la femme,

(mais je ne suis pas encore arrivée hein!)

et plusieurs autres aspects de ma vie.

Je découvre la force de la douceur et de la vulnérabilité.

Mai-Lan 💮

Pour recevoir tous mes articles directement dans votre boîte mail inscrivez-vous à ma newsletter ici

Comment avoir une vie plus fluide ?

Comment avoir une vie plus fluide ?

Tu le sais,

la vie est mouvement.

De la spirale de notre ADN au mouvement des planètes,

du microcosme au macroscosme,

tout dans l’univers danse en permance.

Tout est énergie.

Et toute énergie est mouvement. 

Comme l’eau, l’énergie cherche toujours le chemin de la fluidité,le chemin le plus facile.

Mais parfois, elle peut être bloquée par un barrage et des obstacles sur son chemin.

Dans notre corps, 

nos émotions refoulées et non exprimées

prennent la forme de barrages qui bloquent la libre circulation de l’énergie

et provoquent des tensions intérieures, sous différents maux.

En revanche, je ne sais pas pour vous,

mais pour moi, il n’est pas toujours évident de mettre des mots sur mes maux.

Pourtant, on sent et on sait que quelque chose ne circule pas en nous.

La danse intuitive et consciente m’a permis

comme aucune autre pratique (mais je ne connais pas tout)

de libérer des zones de mon corps qui étaient bloquées,

qui manquaient de fluidité;

et qui étaient reliées à des émotions refoulées dont je n’avais pas conscience.

La magie avec cette pratique, c’est que nul besoin de « comprendre » avec la tête

ce qui doit se libèrer se libère.

Et c’est bien souvent plus tard que nous mettons de la conscience sur ce qui a été libéré.De mon côté, c’était tout le bassin et donc mon énergie féminine 

qui était bloquée.

En mettant de la conscience dessus par le mouvement,

j’ai réactivé cette énergie en moi et cela a changé beaucoup de choses dans ma vie.

C’est grâce à cela,

pour ceux qui me suivent depuis plusieurs années,

que j’ai changé mon identité sur les réseaux sociaux,

en passant de la « guerrière pacifique » à « Mai-Lan » tout simplement. 

J’ai remis la femme au centre. 💃Et laissé l’armure derrière. ⚔C’est tout cela que j’ai envie de vous faire vivre dans les ateliers en ligne Danse intérieure qui démarreront le 12 octobre.Je vous propose une (re)découverte en direct le jeudi 6 octobre à 20h, gratuitement.

Dans la joie de danser ensemble, 

Mai-Lan 💮

PS : il y aura un replay quelques jours, sur inscription seulement.

Pour recevoir tous mes articles directement dans votre boîte mail inscrivez-vous à ma newsletter ici

Guérir par le mouvement

Guérir par le mouvement

Vous le savez, la vie est mouvement.

Pas de mouvement : pas de vie.

Pas d’en-vie.  

La semaine dernière, je n’avais pas le moral et je broyais du noir, gros coup de fatigue avec perte du goût et de l’odorat en partie (merci le « Coco » !). Pas évident d’avoir l’élan et le goût de faire des choses à par me traîner…😅  

Je sais que dans ces moments, au-delà du fait de donner du repos à mon corps, je dois aussi le mettre en mouvement.  

Un peu comme si je devais mettre en mouvement l’eau de mon corps .

Sinon elle croupit. Et c’est la spirale infernale du moral en berne, donc envie de ne rien faire, etc.  

Je suis donc allée marcher en nature ce qui m’a fait le plus grand bien.

Et je suis actuellement en stage de Danse, ce qui me nourrit et me guérit profondément !  

D’ailleurs, je ne peux que le constater chez les personnes qui suivent mes stages et mes ateliers en ligne : la danse guérit.

Parmi les dizaines de témoignages que je reçois chaque semaine, je vois qu’à chaque fois qu’une personne met son corps en mouvement et en conscience, elle guérit des mémoires, s’ancre davantage, libère des blessures.  

La vie se remet à circuler là où elle était jusqu’à présent bloquée.  

Pas besoin d’analyser, ça se fait tout seul.  

La danse libre et consciente, est une médecine de l’âme j’en suis convaincue.  

En tout cas, c’est la mienne.

N’oubliez pas de danser vos émotions telles qu’elles sont, libérez les énergies bloquées dans votre corps en les laissant sortir par le mouvement, donnez-leur un chemin de sortie. Autorisez-vous à crier, chanter, pleurer, bouger, expulser, râger, trembler, respirer, grogner.  

Soyez complet.e plutôt que parfait.e ! 

Comment trouver la paix en temps agités

Comment trouver la paix en temps agités

Que faire quand notre monde extérieur est en branle, que nous avons l’impression que tout s’écroule, que la peur du lendemain est présente ?


La réponse est simple (mais pas facile je le concède):


revenir à l’ici et maintenant dans notre centre.
Au cœur de notre corps, bien ancré ici et maintenant.
Le seul espace où nous avons du pouvoir.
Le seul espace où nous pouvons trouver la paix.


La paix n’est pas dans le passé, ne sera jamais dans le futur (qui par définition n’existera jamais).
Elle est ici.


Alors quand tout parait tournoyer autour de nous, revenons à l’œil du cyclone, l’espace en nous qui n’est pas touché.

Celui de notre être véritable, cet espace d’éternité en nous.


Pour cela, la méditation peut être un moyen d’y accéder.
Mais je constate que quand les émotions et les pensées se déchaînent, il est souvent difficile de méditer.


Pour ma part, une autre approche est plus efficace pour moi parce qu’elle me permet de mettre en mouvement et d’accompagner mes émotions.  

Tu me vois venir ?

La méditation en mouvement ! Autrement dit : danser ses émotions !


Plutôt que de vouloir les calmer, mon invitation est d’apprendre à danser avec elles, pour les mettre en mouvement, leur permettre de s’exprimer sans être réprimées et de s’apaiser naturellement.


C’est puissant et magique. 🌟


Avec l’actualité, je mesure encore plus l’importance de ce que je propose : la libération émotionnelle par le corps et le mouvement.


Pour retrouver sa liberté, sa souveraineté et la paix.


Comme dirait Gandhi « soyons le changement que nous voulons voir dans le monde ».  

Mai-Lan

Quand le mouvement libère…

Quand le mouvement libère…

A ce jour, je ne sais pas exactement ce que la danse libre et consciente a vraiment changé en moi.
Je peux juste constater que j’ai beaucoup changé depuis que je la pratique et ce, en très peu de temps.

Ca a été une révélation.
Moi qui aimais les choses cadrées, je me suis retrouvée du jour au lendemain à laisser mon corps bouger librement.


Et vous savez quoi ?


La vraie liberté fait peur.

Parce qu’elle nous met à nu.


C’est la sensation que j’ai eu la première fois que je devais sortir du cadre et me laisser danser.
Nue. Vulnérable. Inconfortable.
J’ai alors vu toutes mes rigidités intérieures, mes carcans physiques et psychologiques, mon mental d’acier qui ne voulait pas lâcher.


Moi qui pensais avoir fait beaucoup de travail sur moi et libéré beaucoup de choses…c’était vrai mais il restait beaucoup de couches à enlever !
Et puis, petit à petit (et assez rapidement je dois dire !), j’ai senti que mon corps gagnait en fluidité, en souplesse.


Et ce que je ressentais dans mes mouvements se manifestaient également dans mon attitude, mon rapport aux autres et à moi-même.


La plupart d’entre vous m’ont connu sous le nom « les guerriers pacifiques ». La danse consciente m’a permis de me reconnecter à mon être profond et à lâcher les armes, ainsi que l’identification à la guerrière à laquelle je m’étais si longtemps identifiée.


Ceux qui me connaissent depuis longtemps peuvent en témoigner : j’ai changé.


J’ai renoué avec ma part féminine, plus douce, plus yin.
Mon yang qui a souvent pris le devant, s’est davantage équilibré pour venir en soutien de mon yin.


Une danse plus harmonieuse a commencé à naître en moi.


Se sentir en harmonie dans son corps, permet de gagner en harmonie dans sa vie.


Pour ma part, la fluidité arrive de plus en plus dans ma vie, les synchronicités, la connexion, l’intuition…  

Mai-Lan

Pin It on Pinterest