Comment savoir qui on est vraiment

Comment savoir qui on est vraiment 

Depuis que j’ai démarré mon parcours en ligne « danse intérieure », je me fais régulièrement la remarque « j’adore l’énergie de ce groupe (on est près de 90 tout de même) ».

Pourquoi ?

Parce que les questions, les partages, les commentaires me touchent de par leur authenticité, vulnérabilité, et profondeur.

Je vois que j’attire de plus en plus à moi, des personnes qui ont un vrai désir de cheminer personnellement et spirituellement tout en prenant la responsabilité du changement.

Chose qui n’a pas toujours été le cas…

A mes débuts, j’attirais beaucoup de personnes qui attendaient de moi que je leur donne les réponses, voire que je fasse à leur place, qui attendaient les réponses de l’extérieur.

Je crois que mon côté bienveillant les attirait et c’est ça qu’elle venait chercher en premier.

Mais parce que je ne montrais que ça…

Je vois aussi que dans les derniers groupes de formation dans lesquels je me suis

retrouvée ces derniers temps, personne ne m’a « stimulé » (tu sais, la personne que tu peux pas te piffrer sans expliquer pourquoi).

Pour moi, tout ça parle de moi et m’indique où j’en suis.

C’est le philosophe indien Krishnamurti qui dit « Les relations sont sûrement le miroir dans lequel on se découvre soi-même ».

Et je ne peux que confirmer à travers mon expérience.

Je crois que si on veut vraiment savoir qui on est, regardons qui nous attirons.

Ça peut être une bonne nouvelle.

Ou une moins bonne ! 😅

Quand j’étais salariée pendant 7 ans, j’avais une chef avec qui c’était compliqué…

J’ai essayé de partir à maintes reprises mais les portes ne s’ouvraient pas.

Et j’ai compris…

J’ai compris que cela ne servait à rien de partir, car j’étais juste en train de fuir une relation que je devais affronter et transmuter ; elle était le miroir de blessures non guéries et je savais que je partais, j’allais me retrouver avec le même type de personne dans un contexte différent.

Alors j’ai affronté…et j’ai réussi à partir en paix.

D’ailleurs, vous savez ce que ma chef m’a dit en partant « quand vous ne serez plus là, il y aura un manque c’est certain… »

Après, je vous rassure, je reste encore stimulée à certaines périodes et dans certains domaines 😂

C’est cyclique. Et la vie est pleine d’humour, je sais qu’elle ne va pas me louper !

« Ah elle a dit qu’elle avait tout transcendé ? Envoyez X sur son chemin ! » 😂 😭

Du coup, de ton côté, si tu observes qui tu attires sur ton chemin à la fois dans les relations nourrissantes et stimulantes, qu’est-ce que tu constates ?

Quelles sont les zones d’ombre sur lesquelles tu as des marges de progrès ?

Pacifiquement,

Mai-Lan

Un exercice pratique et ludique pour booster sa confiance en soi

Un exercice pratique et ludique pour booster sa confiance en soi

Petit sujet léger cette semaine mais qui nous concerne tous de prêt ou de loin:

Comment augmenter sa confiance en soi?

Honnêtement, nous avons tous des domaines plus sensibles où on se sent moins

en confiance et où on aimerait en avoir davantage.

Parmi les nombreuses approches que je propose à mes coachés, il y en a une que 

j’aimerais partager avec vous.

C’est la technique du « FAIS COMME SI ».

Demande-toi qui incarne cette confiance que tu aimerais incarner (une personne que tu connais personnellement ou pas, un héros, un dieu, ce que tu veux!) et demande-toi comment

cette personne agirait dans la même situation.

Ensuite, c’est simple: fais comme si tu étais elle.

Rentre dans son énergie, son système de croyances, ses valeurs, sa posture et agis à partir de là.

C’est simple, ludique et puissant.

Dis-moi en commentaires qui t’inspire !

Pacifiquement,

Mai-Lan

Attention à ce que vous demandez à l’univers…😅

Attention à ce que vous demandez à l’univers…😅

Ca c’est la question à un million 💰:

Quand tu dis que tu veux ce que tu veux, est-ce que tu es certain.e de vouloir ce que tu dis vouloir ?

(et paf un mal de crâne le dimanche matin 😂)

Cela fait plus de 10 ans que je coache des personnes sur des problématiques perso et pro. Et la première chose que je leur demande au premier entretien est « qu’est-ce que tu veux vraiment ? »

Et souvent la réponse tourne souvent autour de :

  • Je veux changer de travail.
  • Je veux gagner plus d’argent
  • Je veux une relation amoureuse plus satisfaisante.
  • Je veux une vie qui a plus de sens.
  • Je veux avoir plus de confiance en moi.

Je pense qu’en apparence, on signe tous pour ça, non ?

Sauf que… lorsqu’on formule nos souhaits, on oublie souvent qu’il y a 2 aspects dans chaque chose :

Une face visible et une face invisible.

Un cadeau et une contrepartie.

La question à se poser pour faire un choix en conscience c’est :

« quel est le prix à payer de ce que je veux et est-ce que j’en ai l’envie et le courage ?»

L’idée n’est pas de se décourager et de se couper l’herbe sous le pied, mais de faire preuve de discernement (toujours!) dans les souhaits que l’on pourrait formuler.

Par exemple, je crois qu’être heureux demande un vrai courage.

  • Celui d’oser dire non à des situations, à des personnes, à des propositions qui ne sont pas alignées avec nos valeurs (et donc prendre le risque d’être rejeté et incompris).

D’un côté, c’est plus facile de dire « oui » pour faire l’unanimité et être aimé (c’est ce qu’on pense inconsciemment).

  • Oser changer d’avis, de prendre des décisions complètement différentes ce que l’on a fait jusqu’à présent (ou contraire à l’entourage) parce qu’on a décidé de se dire oui et de se mettre en priorité. Du coup, prendre le risque d’être jugé, voire de se sentir seul.
  • Vouloir gagner au loto et gagner (beaucoup) plus d’argent n’est pas sans conséquence : cela change nos relations avec les autres, augmente le stress et la charge de travail, moins de temps libre aussi.
  • Tu veux une relation amoureuse plus satisfaisante ? Es-tu prêt.e à exprimer tes vrais envies et besoins, es-tu prêt à te montrer tel que tu es ? A te remettre en question ? A quitter une relation qui ne te convient plus et aller vers ce qui est en cohérence avec tes aspirations ?

Et c’est là que beaucoup de gens resteront dans des situations qui ne leur conviennent pas, parce qu’elles ne sont pas prêtes à payer le prix de ce qu’elles veulent vraiment.

Donc on peut dire que sur un certain plan,

c’est plus satisfaisant de rester dans une situation insatisfaisante. 😅

La liberté a un prix.

Es-tu prêt.e à le payer ?

Moi oui.

Et je crois que ça en vaut vraiment le coup/coût.

Belle semaine en conscience, 

Mai-Lan

8 manières de s’alléger

8 manières de s’alléger

« J’ai une question pour toi. »

(aaaahhh 😱 j’en peux plus de voir toutes les pubs marketing commencer par cette phrase !)

Mais en même temps, j’ai quand même une question pour toi 😂;

Au quotidien, tu te sens lourd ou léger en général ? 🍃 💣(ceci est un boulet, j’ai pas trouvé l’émoticône boulet)

Je crois que notre joie arrive quand on se déleste de ce qui nous alourdit.

Du coup, avant de parler de légèreté, il me semble important de prendre conscience de ce qui nous pèse, car comme je le rabâche aux personnes que j’accompagne :

« La première étape du changement est la prise de conscience ; et elle est rarement agréable ! 😅»

Ces dernières semaines, je suis à fond dans le feng shui auquel j’ai été initié et comme je fais du ménage, rangement, nettoyage sur tous les plans, j’ai été inspirée pour ma vidéo et mon post de la semaine.

Voici donc 8 manières (non exhaustives) de s’alléger au quotidien (ce n’est pas forcément que du feng shui je précise) :

1)      Trier et donner ses vêtements 👘 (tu sais, ceux que tu gardes « au cas où, ça peut servir » depuis 10 ans)

2)      Donner les livres qu’on ne lit ou qui ont une charge énergétique négative (le titre te donne déjà une info !) ; en effet on néglige le poids énergétique généré par les livres que nous stockons chez soi. Chaque charge extérieure est le reflet d’une charge intérieure, alors « libérez, délivreeeez ! »

3)      Jeter et trier ses papiers (les vieux documents administratifs, les vieilles lettres qui sont chargées négativements, les magazines qu’on garde « au cas où » etc… 🗑

4)      Vider sa boîte emails. On ne parle pas assez des la pollution numérique générée par le stockage des données sur des gros serveurs qui polluent. Alors en plus de t’alléger l’esprit, tu fais un geste pour la planète 🌏

5)      Trier et vider les photos de son smartphone 📱 (mêmes raisons que point précédent)

6)      S’éloigner des relations qui ne sont plus nourrissantes, voire toxiques (pour utiliser un terme à la mode) 🏃‍♀ 👹

7)      Méditer pour alléger ses pensées (tu as ma formation « Pleinement présent » pour ça) 🧘‍♀

8)      Technique ultime : manger moins et en conscience (oui je sais les restos ont réouvert… 🍜 😰)

Alors, quel conseil allez-vous mettre en priorité? Quelles sont vos pratiques pour vous alléger? Partagez-les moi en commentaires!

Pacifiquement,

Mai-Lan 

Pin It on Pinterest