Article

Quand le mouvement libère…

1 Mar 2022 | Derniers articles inspirants

Quand le mouvement libère…

A ce jour, je ne sais pas exactement ce que la danse libre et consciente a vraiment changé en moi.
Je peux juste constater que j’ai beaucoup changé depuis que je la pratique et ce, en très peu de temps.

Ca a été une révélation.
Moi qui aimais les choses cadrées, je me suis retrouvée du jour au lendemain à laisser mon corps bouger librement.


Et vous savez quoi ?


La vraie liberté fait peur.

Parce qu’elle nous met à nu.


C’est la sensation que j’ai eu la première fois que je devais sortir du cadre et me laisser danser.
Nue. Vulnérable. Inconfortable.
J’ai alors vu toutes mes rigidités intérieures, mes carcans physiques et psychologiques, mon mental d’acier qui ne voulait pas lâcher.


Moi qui pensais avoir fait beaucoup de travail sur moi et libéré beaucoup de choses…c’était vrai mais il restait beaucoup de couches à enlever !
Et puis, petit à petit (et assez rapidement je dois dire !), j’ai senti que mon corps gagnait en fluidité, en souplesse.


Et ce que je ressentais dans mes mouvements se manifestaient également dans mon attitude, mon rapport aux autres et à moi-même.


La plupart d’entre vous m’ont connu sous le nom « les guerriers pacifiques ». La danse consciente m’a permis de me reconnecter à mon être profond et à lâcher les armes, ainsi que l’identification à la guerrière à laquelle je m’étais si longtemps identifiée.


Ceux qui me connaissent depuis longtemps peuvent en témoigner : j’ai changé.


J’ai renoué avec ma part féminine, plus douce, plus yin.
Mon yang qui a souvent pris le devant, s’est davantage équilibré pour venir en soutien de mon yin.


Une danse plus harmonieuse a commencé à naître en moi.


Se sentir en harmonie dans son corps, permet de gagner en harmonie dans sa vie.


Pour ma part, la fluidité arrive de plus en plus dans ma vie, les synchronicités, la connexion, l’intuition…  

Mai-Lan

Les Derniers Articles Inspirants

Guérir par le mouvement

Guérir par le mouvement

Guérir par le mouvement Vous le savez, la vie est mouvement. Pas de mouvement : pas de vie. Pas d'en-vie.   La semaine dernière, je n'avais pas le moral et je broyais du noir, gros coup de fatigue avec perte du goût et de l'odorat en partie (merci le "Coco" !). Pas...

lire plus

Pin It on Pinterest